jeudi 19 novembre 2020

Lecture-spectacle à Arpajon-sur-Cère

 

La Médiathèque d'Arpajon-sur-Cère a proposé des lectures à haute-voix  : 

"La gourmandise des mots"

Une lecture-spectacle de la Cie Lectures à la carte

    Article publié le 27/10/2020 dans le journal La Montagne




 

dimanche 1 novembre 2020

Atelier Impression à Valuéjols

 L'atelier "crée ton ogresse" proposé dans le cadre de l'exposition "Ogresses, familles et affinités" de la plasticienne Christine Rougier à la bibliothèque de Valuéjols samedi 17 octobre, a réuni une dizaine de participants. Guidée par l'artiste, chacun a dû faire appel à son imagination pour créer des personnages à partir d'impressions de tâches à la peinture acrylique et encres variées. Entre têtes bizarroïdes et animaux biscornus, le résultat était des plus étonnant. Cette animation a été soutenue par la commune de Valuéjols et l'Association Cantalienne des Amis de la Lecture (ACAL).

Visite guidée de l'exposition "Ogresses, familles et affinités" par Christine Rougier



Aperçu de quelques créations

 

mardi 22 septembre 2020

Balade contée à Vic-sur-Cère


Article publié le 20/08/2020 dans le journal La Montagne

« Vendredi 14, la médiathèque, avec le soutien du conseil départemental et l'Association cantalienne des amis de la lecture a accueilli la conteuse professionnelle Isabelle Delavet, pour une balade contée Les secrets de l'Iraliot. Petits et grands ont pu apprécier les contes et légendes, inspirés de l'histoire locale, au cœur du bourg. Au fil du ruisseau l'Iraliot, Isabelle Delavet a su emmener son public dans un imaginaire empreint de facéties et d'humour laissant la part belle à une improvisation théâtrale maîtrisée. Le public a vécu les aventures, tantôt burlesques tantôt effroyables, de personnages hauts en couleur tels que Guy sur le plateau du Coyan, sœur Germaine du couvent des Bénédictines, la bonne du curé, le seigneur Apchon et même les Princes de Monaco ». 



 

 

 

BALADE CONTÉE : « Les secrets de l’Iraliot* »
Autour de l’eau, des volcans et de l’Histoire locale
* Ruisseau traversant le bourg

                                                            Isabelle Delavet au bord du ruisseau

lundi 27 juillet 2020

Membres du CA élus lors de l'AG du 26 juin 2020 à Riom-ès-Montagnes :


 
Le nouveau Conseil d’Administration se compose des personnes suivantes :

Dominique Malthieu (médiathèque Riom-ès-Montagnes)
Christophe Desomer (Atelier Canopé 15)
Françoise Laborie (médiathèque Neuvéglise-sur-Truyère)
Julien Ségura (médiathèque Aurillac)
Aline Auriel / Raphaëlle Garenne (médiathèque Vic-sur-Cère)
Zoé Libault / Cécile Bregiroux (cinéma et médiathèque Murat)
Sophie Marquis (médiathèque Valuéjols)
Brigitte Forestier (documentaliste retraitée)
Valérie Géraud (médiathèque de Maurs)


contact demande d'aides :
Valérie Géraud Trésorière de l'ACAL
Médiathèque
Avenue de Bagnac
15600 MAURS

Communiqué presse AG 26 juin 2020 à Riom-ès-Montagnes

L’Association Cantalienne des Amis de la Lecture (ACAL) fait un point sur son activité et élit un nouveau bureau.

L’activité des bibliothèques, comme celle de tous, a été très largement modifiée ces derniers mois. Pour autant, dans le Cantal comme sur l’ensemble du territoire, de nombreuses initiatives ont permis, dès la mi-mars, de maintenir un lien entre les bibliothécaires et les usagers. Comment ? Par la mise à disposition de ressources numériques, de conseils à distance, de conférences et de lectures en ligne, de prêts à emporter, puis par la reprise progressive d’un accueil et de services in situ. L’ACAL a joué, durant cette période, son rôle d’espace (virtuel) d’échanges entre les professionnels du territoire et de relai d’informations. L’association a pour but de contribuer à développer la lecture publique dans les communes du département du cantal en partenariat avec l’action de la médiathèque départementale. Animée par une majorité de bibliothécaires, elle encourage les manifestations culturelles par un soutien financier, logistique et de conseil. Elle favorise également la mise en réseau des médiateurs du livre et de la lecture, par le biais d’outils, de rencontres, de journées d’étude, etc., suscitant ainsi une réflexion constante sur la profession et ses partenaires.
Réunis en assemblée générale le vendredi 26 juin à Riom-es-Montagne, les adhérents ont élu un nouveau bureau. Au cours des mois à venir, celui-ci fera avec le Conseil d’Administration un point sur les activités de l’association et sur les évolutions à envisager pour rester au service des professionnels de la médiation culturelle, mais aussi des usagers et des collectivités.

Le nouveau bureau :

Présidente : Françoise Laborie - Médiathèque de Neuvéglise-sur-Truyère
Vice-président : Christophe Desomer - Atelier Canopé 15
Trésorière : Valérie Geraud – Médiathèque de Maurs
Secrétaire : Julien Segura – Médiathèque du Bassin d’Aurillac
Secrétaire-adjointe : Cécile Brégiroux – Médiathèque de Murat




Contact : acalcantal@gmail.com
Facebook : https://www.facebook.com/AssociationCantaliennedesAmisdelaLecture/


dimanche 9 février 2020

Conférence Laurent Occelli


Les plantes sauvages ont séduit les gourmands
 Laurent Occelli a, lors de la conférence « Les plantes sauvages au menu », présenté vendredi 29 novembre à la médiathèque communautaire de Pierrefort les espèces végétales comestibles présentes sur le territoire de Saint-Flour Communauté.
 Avec pour cadre, la touchante exposition « Les petits maux de mémé » de l’écomusée de la Margeride, l’animateur en botanique a évoqué avec passion les vertus des plantes sauvages, mais surtout les recettes gourmandes et anecdotes des recettes de grands-mères.
La conférence s’est terminée par une dégustation de tisanes et sirops à base de plantes sauvages préparée par l’association Natur’Amap de Pierrefort qu’ont appréciée les 20 spectateurs enthousiastes.
 Cette animation était proposée par la médiathèque communautaire de Pierrefort, un équipement de Saint-Flour Communauté avec le soutien de l’Association Cantalienne des Amis de la Lecture.
Laurent Occelli animateur en botanique et le public




vendredi 24 janvier 2020

Françoise Sagan ou l'ivresse d'écrire


L'ACAL a soutenu la conférence :
À l’initiative des responsables de la Médiathèque de Montsalvy, une conférence sur Françoise Sagan tenue par Valérie Mirarchi, agrégée de philosophie et auteur du livre Françoise Sagan ou l’ivresse d’écrire , réunissait un auditoire nombreux et attentif dans la salle des fêtes de Montsalvy. Le propos était de réhabiliter une œuvre dévorée par la légende et le mythe construits autour de la personnalité de son auteur. En effet, si la femme libre et rebelle qu’était Françoise Sagan bénéficie de la sympathie du grand public, son œuvre, malgré un succès phénoménal, suscite toujours la méfiance auprès des milieux intellectuels et universitaires.
L’anecdote de ses frasques amoureuses, de son goût pour le jeu et pour les belles voitures font oublier que Françoise Sagan était avant tout « une femme de lettres ».
Durant son enfance et son adolescence, celle-ci lit énormément et notamment Proust ; c’est  à l’œuvre de ce dernier qu’elle empruntera le pseudonyme de Sagan, personnage princier introduit par Proust dans  « à la recherche du temps perdu ».
Son premier livre est une « bombe littéraire ». Du haut de ces 19 ans, elle raconte les affres d’une famille recomposée dans cette société française des années 50 figée dans un moule patriarcal et religieux. Cette demoiselle issue de la bonne bourgeoisie lance sous sa plume le manifeste d’une révolution sociologique qui s’illustrera bien des années plus tard au cours des événements de 1968. Pour Sagan, la femme a le droit de revendiquer son plaisir indépendamment de tout sentiment ; cela lui vaut d’être interdite de diffusion dans de nombreux pays et mis à l’index par le Vatican. Cependant, le succès est mondial et cela malgré ou à cause de son caractère scandaleux.
Rapidement, Françoise Sagan comprend que la célébrité n’est pas un chemin semé de roses.
Certains l’adulent, d’autres dénoncent sa liberté sexuelle, sa fainéantise, son train de vie. Derrière cette apparente désinvolture et légèreté, se cache pourtant une écrivaine forcenée qui passe ses nuits à noircir des feuilles. Elle écrira 20 romans, 20 nouvelles, 10 pièces de théâtre, 1 biographie sur Sarah Bernard, 1 livre sur le parfum, des livres pour enfant, une étude sur la correspondance amoureuse d’Alfred de Musset et Georges Sand, des paroles de chansons …
Sagan est une reine des mots, son style est reconnaissable entre tous mais elle reconnaît seulement un caractère honnête à sa production. Elle voulait être Proust, elle n’est que Sagan et sa recherche n’est pas d’avoir une place dans l’édition mais dans la littérature. Il lui manquera la mégalomanie nécessaire au surpassement.
Une vie d’écriture et de personnage de roman rocambolesque qui file à grande vitesse, comme ses cabriolets de luxe, la conduit de 1935 à Carjac dans le Lot jusqu’à son manoir normand d’Equemauville en 2004. Elle laisse derrière elle, outre le souvenir du débit torrentueux de son allocution et de son regard perçant au travers d’une lourde mèche blonde, une œuvre talentueuse aujourd’hui réhabilitée et gérée par son fils Denis Westhoff, enfant unique né de son second mariage.
Françoise Sagan c’est aussi aujourd’hui un prix littéraire couronnant, chaque année, un premier jeune roman et le nom d’une grande médiathèque parisienne sise à quelques pas de la gare de l’Est.
A la fin de la conférence, chacun soulignait la passion de la conférencière mais aussi son minutieux travail d’enquêtrice de terrain, partie à la rencontre des lieux et des témoins jalonnant le parcours tumultueux et épique de Françoise Sagan. Beaucoup acquirent l’ouvrage de Valérie Mirarchi pour garder en mémoire le destin hors du commun de son héroïne mais aussi les références littéraires qu’il conviendra d’aller rechercher auprès de la Médiathèque de Montsalvy.
le public
Valérie Mirarchi et Nicole Anadon